Actualités Alternance et apprentissage

Alternance et apprentissage

Repérez-vous dans les contrats d’alternance applicables durant votre formation

De plus en plus, l’apprendre en alternance est une option demandée, en particulier grâce à la communication et aux dispositifs mis en place par l’État. Cependant, le terme "alternance" recouvre plusieurs réalités qu’il convient de bien distinguer pour clarifier le discours avec les entreprises qui accueillent, car s’il y a un point commun, c’est bien que dans tous les cas, l’apprenant devra trouver une entreprise. On parlera souvent de l’alternance pédagogique ou de l’apprentissage.

L’alternance est une modalité spécifique de la formation qui part du principe que la partie pratique de ce que la personne apprend est réalisé en entreprise, la partie en centre de formation sert aux aspects théoriques et à la diversification pour s’assurer que vous aurez des acquis suffisamment variés.

Elle peut s’effectuer en principe sur 2 modalités :

  • stage long rémunéré
  • apprentissage

De l’alternance pédagogique

L’alternance est donc de ce point de vue avant tout une modalité pédagogique qui induit que l’apprenant a une période de formation en entreprise qui représente une grande partie de son travail.

Faire un stage peu représenter une forme d’alternance, si le stage ne se fait pas en fin d’année, mais s’il est étalé dans l’année. L’alternance indique qu’on alterne des périodes en cours et des périodes en entreprises.

Dans ce contexte, l’apprenant n’est pas salarié de l’entreprise, mais une convention de stage réalisé entre l’apprenant, le centre de formation est l’entreprise doit mentionner certaines informations, et avec certaines contraintes légales :

  • Durée maximale du stage 924 heures, avec gratification supérieure ou égale au taux légal pour tout stage supérieur à 2 mois.
  • Avoir une mission qui concoure à mettre en pratique les compétences visées dans le cadre de la formation.
  • Avoir un tuteur qui accompagne au sein de l’entreprise d’accueil.
  • Le stage fait l’objet d’une convention simple entre les parties prenantes mais elle doit mentionner les conditions du stage de façon claire et précise.

Cette modalité, par le biais du stage long de 924heures, permet le financement partiel de la formation et de se faire une expérience solide. Elle est cependant financièrement moins avantageuse pour l’apprenant que l’apprentissage, mais peut l’être pour l’entreprise qui sait à quoi elle s’engage, n’augmente pas sa masse salariale et n’est pas dépendante de l’acceptation de la prise en charge des frais par des services tiers.

Dans le cas des stages longs, Activdesign encourage les entreprises à prendre aussi en charge les frais d’inscription à l’école en faisant valoir que la durée en entreprise est importante. Même avec cette condition, le stage reste intéressant financièrement pour les entreprises.

Pour en savoir plus sur les stages : site service public

De l’apprentissage

L’apprentissage, au sens technique, est une modalité spécifique de l’alternance pédagogique qui s’applique à des personnes en formation de longue durée (de 6 mois à 3 ans, 4 pour les personnes en situation de handicap) et qui sont salariés d’une entreprise ou deviennent salariés pour l’occasion. Cette modalité est donc plus couteuse pour l’entreprise mais plus intéressante pour l’apprenant (sauf dans le cas du stage long avec prise en charge des frais pédagogiques) qui est salarié avec un contrat de travail et les droits associés.

De le cas de l’apprentissage, le temps passé en entreprise est supérieur à ceux d’un stage, même long, puisqu’il représente au moins 2/3 du temps. La rémunération de l’apprenti varie de 27% à 100% du SMIC selon son âge et l’année d’étude.

Année d'exécution du contrat Apprenti de moins de 18ans Apprenti de 18 à 20 ans Apprenti de 21 à 25 ans Apprenti de 26 ans et plus
première année 27 % 43 %  53 % 100 %
deuxième année 39 % 51 %  61 % 100 %
troisième année 55 % 67 %  78 % 100 %

Il faut majorer ces pourcentages de 20% pour les formation de niveau V, VI et VII.

L’entreprise peut obtenir des aides, mais celles-ci sont soumises à accords de certaines institutions et ne sont donc pas assurées au moment de la contractualisation de l’apprentissage. Ces aides sont là pour compenser la perte de productivité liée à la prise en charge de l’apprenant, et à participer aux frais de formation.

Cependant, il y a quelques contraintes :

  • Cette modalité ne s’applique qu’aux formations diplômantes et pour des personnes entre 16 et 29 ans.
  • L’apprentissage implique que l’apprenant doit trouver une entreprise et la convaincre. C’est clairement la partie difficile car il s’agit d’un véritable recrutement. Les écoles peuvent avoir parfois quelques contacts dans les entreprises, mais les places sont souvent vite prises. Il appartient aussi à l’apprenant de rassurer l’entreprise sur la capacité à produire. L’école peut accompagner dans cette démarche, mais il est bon de rappeler qu’elles ne sont pas légalement des centres de recrutement ou d’intérim et qu’elles sont limitées dans leur capacité d’action de ce point de vue.
  • La durée de formation est plus courte et implique un travail personnel plus important, en particulier pour se mettre à niveau sur les enseignements généraux obligatoires des référentiels de formation.
  • La contractualisation se fait par le biais d’un formulaire officielle  et il appartient à l’entreprise de faire le nécessaire pour obtenir les aides au nom de son salarié-apprenti.
  • L’apprenti dispose d’un maitre d’apprentissage au sein de l’entreprise qui doit avoir des diplômes ou expérience requises.

Activdesign ne peut à l’heure actuelle travailler avec cette modalité, mais des démarches administratives vont être engagées pour la rentrée 2022.

Pour en savoir plus sur l’apprentissage sur le site du ministère du travail ou précis de l’apprentissage.

L’impact sur les études

Dans les deux cas, votre planning de formation sera adapté par rapport aux autres étudiants : certains cours seront enlevés puisqu’ils font doublons avec la pratique en entreprise, et les jours de présence en école seront à confirmer.

En général, être apprenti représente une surcharge de travail puisque le temps à consacrer aux études est de l’ordre de 400h par an. Une partie inclut la présence en cours qui est pris sur le temps de présence en entreprise, mais n’inclut pas le travail personnel sauf accord spécifique avec l’entreprise. Par exemple, chez nous, A. est apprentie dans notre équipe en tant qu’inscrite dans une autre école : elle a une journée de cours par semaine (en distanciel dans son cas), et beaucoup de travail personnel pour rendre ses projets évalués durant sa formation.

Les apprentis dispose bien sûr d’un suivi spécifique au sein de l’école et de l’entreprise qui permet de mieux suivre leur évolution.

Dans tous les cas, avant de se décider pour une approche, il convient de bien apprécier les différentes options en fonction de tous les critères et de toutes les contraintes. Le centre de formation peut être source de conseil, et l’entreprise comme l’apprenant doivent être dans une approche de gain mutuels dans laquelle il vont chacun être heureux de la collaboration.

 

le 11 mai 2022 dans Administratif,