Actualités Métier de la mode : modéliste

Métier de la mode : modéliste

Le modéliste accompagne le styliste pour créer le modèle et le patron du vêtement. Les formations de modélisme à Rennes Activdesign développent la créativité.

Dans la chaîne de production du vêtement, le modéliste travaille à partir des croquis du styliste pour créer modèles et patrons qui seront la base de la production en série. Son rôle est donc essentiel car il consiste à créer un prototype qui permet de valider et d’affiner l’idée du styliste.

On aura donc compris que c’est un métier de production, mais de production à l’unité. Il faut à la fois de bonnes connaissances techniques, de la méthode, de la précision (on travaille au millimètre près), mais aussi de la créativité pour arriver à faire des retours constructifs au styliste. Il doit cependant savoir travailler un respecter un style, une collection, un type de tissu mais aussi anticiper les coûts de fabrication.
Le modèle créé devra être converti en patron, il pourra éventuellement faire l’objet d’essayage sur mannequin. Les allers-retours avec le styliste, voire le designer textile, sont alors parfois nombreux jusqu’au produit fini.

Côté études, les qualifications peuvent être reconnues par l’état (Bac Pro ou BTS) ou des diplomes délivrés par des écoles. Activdesign s’inscrit dans cette dernière lignée en 3 ans après le Bac. Dans ces cursus, l’accent est mis sur la pratique et sur la créativité, la patte artistique. Pas de cours généraux (français, math…) mais des cours de culture artistique, de dessin 2D et 3D, et à partir de la seconde année du travail plus spécialisé sur les métiers. Le but est d’obtenir des personnes curieuses, cultivées, imaginatives et qui soient capables d’exprimer leurs idées simplement et de travailler en équipe, indispensable dans ce secteur.

C’est un métier relativement prisé, car il combine l’aspect technique et créatif. Les personnes qui le pratiquent en Freelance peuvent être styliste et modéliste à la fois. Les salaires commencent autour de 1500 euros mais les évolutions sont possibles au sein d’un atelier de fabrication ou de production.
 

Publié le 3 septembre 2019 par Cédric Gémy